Au départ tout était beau, tout le monde aimait ce géant, tout était gratuit, mais c’était un leurre pour mieux nous rouler. Tout ça a commencé avec Panda, Google  a sorti son algorithme soit disant pour faire face aux vols de contenu et améliorer son index de recherche avec des contenus uniques et donc plus pertinents. La cible principale était les comparateurs de prix, ces derniers reprenaient les textes de leur client ainsi que les photos pour alimenter leurs bases de données. Ces derniers possédaient du contenu gratuit sans se fatiguer et à fréquence régulière. De ce fait, ils étaient très présents dans les résultats de recherche. Du jour au lendemain leur trafic s’est vu divisé par 2 voire plus puis vint la descente aux abysses avec les nouvelles mises à jour.

Un comparateur en cache un autre

Pourquoi en rester la, je maîtrise ma toile, on va s’en prendre aux spammeurs ces personnes qui travaillent pour des entreprises qui n’ont pas les moyens de se payer une campagne publicitaire comme adwords !

Discrètement le Géant de la toile a créé son propre comparateur de prix en le mettant à disposition gratuitement. Comme d’habitude, l’engouement des internautes a suffit, la base de données s’est remplie,  conséquence ce qui était gratuit au commencement passe en mode payant ; un tour de passe passe grâce au Google Merchant et au réseau adwords pour s’assurer une meilleure visibilité et un trafic payé

par les utilisateurs (Google Merchant ne prend que 142 caractères de la description produit de son client Final pour passer au travers de son algo). Modèle économique plus que valorisant BRAVO Monsieur Google très belle technique de supériorité.

Quand Google tue les commerçants…

La veille d’une grosse mise à jour Google placarde son service adwords sur tous nos arrêts de bus + affiche 4*3 en mettant en avant que Monsieur tout le monde, de la femme de ménage en passant par l’entraîneur de foot peut se créer un compte publicitaire pour gagner de nouveaux clients et lutter contre cette crise économique infâme. Résultats des courses la boulangère du coin de la rue (ok j’abuse un peu mais on est Marseillais ou on ne l’est pas) qui ne connait rien à tout ce monde paye pour être en première page et augmente son coût par clic pour passer devant le boulanger de la rue parallèle.

Effet boule de neige, cela augmente le taux de clics pour tout le monde et dans tous les secteurs d’activité. Encore une fois BRAVO Monsieur Google vous êtes un champion de l’entourloupe. La MAJ (mise à jour) se fait pour palier au manque de trafic conséquence : on augmente son budget adwords. J’aimerais bien voir vos comptes sous forme de graphiques pour admirer le pic de croissance qui doit être plus impressionnant qu’un tremblement de terre sur l’échelle de Richter.

Partager: