Petit coup de gueule envers les grosses boîtes qui bradent la communication et brident la créativité.

Philosophie de l’éphémère

Nous sommes en période de crise.  C’est aussi la fin d’un cycle qui laisse sa place à un néo-capitalisme fondé sur l’indifférence plutôt que sur la différence. La règle aujourd’hui est de produire à moindre coûts et en grandes quantités. Au final, le consommateur en bout de chaîne se retrouve avec un produit de qualité médiocre et éphémère. Des biens « jetables », qui se répandent dans tous les foyers avant d’être remplacés par d’autres. Et ainsi de suite…

Ce système n’est pas pensé pour répondre aux besoins des consommateurs, mais bien pour alimenter la logique des industriels et leurs objectifs de bénéfices récurrents. Une des premières conséquences à cela est la disparition des petits commerces de proximité qui ne peuvent pas rivaliser.

Standardisation du Web

Le Web 2.0 connaît peu ou prou la même évolution : une standardisation accrue. Celle-ci se fait au détriment de la créativité, en profitant de la naïveté des plus petits en marketing stratégique. Les gros groupes proposent des services clé en main, produits à la chaîne et à des prix défiant toute concurrence, à des entreprises peu au courant des dernières évolutions en matière de Com’. En conséquence, ces petites entreprises ayant opté pour ces solutions standards peu coûteuses ne peuvent jamais réellement se démarquer et s’effacent progressivement du marché. C’est certes difficile à entendre pour des structures aux  budgets serrés, mais la communication a un prix !

Notre réponse est simple et sans détours : la communication ne peut être usinée comme de vulgaires boulons. Elle se doit d’être unique, avoir son identité propre pour se démarquer. C’est un fait que les grandes entreprises ont tendance à volontairement occulter pour en tirer un meilleur profit.

Nous pensons à un célèbre annuaire, ou encore à des sites préfabriqués clés en main avec des contenus dupliqués et bien d’autres peu scrupuleux, dont le credo est de vendre à bas coût et en masse, sans se soucier de leur clientèle.

L’importance d’une communication non standardisée

Pourtant tous les jours nos mémoires flashent des images auxquelles sont associées des marques. Autrement dit, des logos qui sont le premier élément de démarcation, la base de toute communication. Si je vous dis par exemple un M jaune sur fond rouge, vous pensez tout de suite à « Mc Do ». Ce n’est un secret pour personne, les grandes entreprises engagent de grands moyens pour se démarquer, se faire remarquer. Car elles sont conscientes de l’enjeu énorme que représente l’identité visuelle.

Que des auto-entrepreneurs viennent casser les prix du marché car ils ont les crocs, nous le comprenons très bien. Ils sont créatifs, n’usinent pas, mais en revanche leur longévité est loin d’être assurée. Seront-ils encore là demain ? C’est une question que l’on peut légitimement se poser. Or une entreprise a besoin de construire sa stratégie de communication dans la durée.

Entre la communication prémâchée des grands groupes et les petites mains des auto-entrepreneurs, nous défendons une position équilibrée. Une communication unique, originale, au juste prix et surtout pérenne. La communication c’est notre métier, et nous l’aimons trop pour le voir ainsi bradé et dénaturé.

A tous ceux qui ne respectent pas notre métier, nous voulons adresser un message :

A chacun son métier, et les vaches seront bien gardées !!!

Partager: