Moz a publié les résultats de son étude sur le référencement intitulée « Search Engine Correlation Study 2015 ». Ces recherches montrent l’influence de différents facteurs sur le positionnement d’un site web, en voici un bref condensé !

Ce qu’il faut retenir de cette étude

1/ La récurrence d’un mot clef spécifique sur une page ne vous garantit plus nécessairement un bon référencement ! Les algorithmes de Google sont de plus en plus performants et évaluent plus efficacement les contenus grâce à une analyse sémantique poussée. Eh non, on ne dupe pas Google impunément !

2/ La longueur de la page, l’utilisation de l’attribut hreflang et le nombre total de liens sont autant de facteurs qui affectent positivement le positionnement. L’utilisation du protocole HTTPS a toutefois un impact quasi-insignifiant sur le référencement.

3/ Contrairement à ce que certains pensent, les BL (backlinks) sont et demeurent consubstantiels au référencement SEO.

4/ Les « exact-match domains » (sites qui contiennent les mots clefs principaux dans leur nom de domaine) bénéficient d’un avantage non-négligeable en termes de référencement.

5/ Avoir une extension de domaine de premier niveau ( .com, .fr, .org…) est un léger plus, bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur essentiel.

6/ Les liens qui pointent vers la racine d’un domaine (ou d’un sous domaine) affectent positivement le positionnement de l’ensemble des pages concernées.

7/ La qualité ainsi que la variété des ancres et des domaines référents jouent (encore et toujours) un rôle important dans le positionnement d’un site.

8/ Il semblerait que le nombre de partages sur les réseaux sociaux (et tous les signaux sociaux d’une manière générale) ait un impact positif sur le référencement. Faites du buzz !

9/ Il existe également un lien entre la durée d’enregistrement d’un nom de domaine et son positionnement sur la toile. En enregistrant votre nom de domaine sur plusieurs années, vous envoyez un signal fort aux moteurs et augmentez vos chances de succès !

10/ Les données analytics à l’image du taux de rebond, du nombre de pages vues et du temps passé sur une page pèsent également dans la balance.

Ce qui va évoluer

Les algorithmes des moteurs de recherche évoluent en permanence et revoient constamment leurs critères d’indexation. Si l’on en croit l’étude menée par Moz, certains facteurs à l’image de l’optimisation pour mobile, la qualité du contenu, l’ergonomie et le design d’un site web auront un impact grandissant sur le référencement. D’autres facteurs comme les « paid links (liens payés) ou les ancres textuelles se révéleront moins efficaces. L’avenir nous dira si ces prédictions se révèlent justes !

 

Vous cherchez à parfaire vos connaissances en référencement ? Contactez-nous directement via notre formulaire de contact !

Partager: