E-réputation, ou comment les marques et autres entités peuvent vite voir leur empire menacé. Internet offre aujourd’hui de plus en plus place à la liberté d’expression et certains ne sont pas muets lorsqu’il s’agit de parler négativement d’une marque. Personne n’est à l’abri : du gros au plus petit, chacun peut avoir droit à son lot de détails accablants concernant son image. Car qu’on se le dise, une image véhiculée qui ne reflète pas directement la stratégie de l’entreprise peut très vite engendrer des positions négatives à son sujet.

Réaliser une veille efficace sur son secteur d’activité

Surveiller son e-réputation passe dans un premier temps par une veille qualifiée appelée aussi « Intelligence économique ». Cette première étape est primordiale afin d’exploiter de manière optimale, toutes les informations disponibles et directement reliées à l’entreprise. Il s’agira alors de récolter des données concernant les concurrents, les clients/prospects et toute autre information qui toucherait à l’environnement de l’entité.

Avec l’émergence des réseaux sociaux, l’information est devenue illimitée et quasi-transparente. Il s’agit en un sens d’une opportunité pour les entreprises, mais ce fait peut tout aussi se traduire en menace souvent irréversible, lorsqu’un phénomène dit « viral » s’en prend directement à l’entreprise.  En effet, les internautes diffusent chaque jour des informations entre eux, aussi, un système de veille doit être paramétré sur les réseaux sociaux afin d’adapter sa stratégie en ligne que ce soit dans une situation positive ou négative. Ainsi les recherches par mots clés via les moteurs de recherches, les sites d’actualités, les réseaux ou les logiciels de veille tels que Old Reader, Netvibes, et Mention, permettent d’avoir une surveillance globale sur le secteur d’activité d’une entreprise.

webmarketing et reputation web

Quelle stratégie adopter en fonction des retombées sur son entreprise ?

Les contenus parlant directement d’une entreprise peuvent être de toutes natures : avis, remerciements, recommandations, plaintes… Aussi il conviendra de réagir vite et en adéquation avec l’information diffusée : sauter sur une opportunité pour en tirer tous les bénéfices (accroitre une communauté, renforcer son image de marque), ou minimiser les contenus négatifs dans le cas contraire.

Pour cela, une communication de crise devra être mise en place selon un brainstorming effectué en amont avec toute l’équipe. Il s’agira d’évaluer premièrement quelles sont les raisons du « bad buzz », d’en analyser toute la propagation (nombre de partages…), et de mettre en place une stratégie tout en réagissant vite et bien. Sachez que la réponse formulée devra être la plus transparente possible.

Faites appel à des professionnels

A moins d’avoir un service de communication interne à l’entreprise, il est indispensable de faire appel à des professionnels du web pour gérer l’e-réputation. Les outils, les réseaux mis en place, les techniques SEO, et une stratégie webmarketing ciblée sont autant de moyens mis à leur disposition pour créer l’engouement ou défaire un bad buzz.

Vous pouvez nous contacter directement via notre formulaire de contact en ligne si vous recherchez une aide en webmarketing.

Partager: